• s'aime &pousse

Réduire les déchets (PARTIE 2)



Nous avons vu dans la première partie comment les déchets étaient traités et quels sont les conséquences de ces déchets pour l'environnement. Dans cette partie, je vous partage nos actions pour réduire les déchets dans notre quotidien.



La règle des 5 R

1) Refuser : Le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas. Si vous ne voulez pas de déchets, ne l'achetez pas, ne l'acceptez pas (flyers, publicités, emballages chez les commerçants).

2) Réduire : Se demander « Ai-je vraiment besoin de cet objet ? ». Demandez-vous s'il est utile d'avoir un vingtième pantalon dans votre armoire ? Faites attention également aux promotions alléchantes qui entraînent souvent du gaspillage alimentaire.

3) Réutiliser / Réparer : Donner une seconde vie aux objets : privilégiez le troc, les ressourceries, l'occasion. De plus en plus de repair café s'installent dans les villes, vous pouvez apporter vos appareils en panne et vous faire aider pour les réparer.

4) Recycler : Celui-ci vient après les trois premiers R, car nous l'avons vu le recyclage n'est pas une solution miracle. Concernant les règles de tri, contactez votre mairie. 32% de nos poubelles sont des déchets organiques, il est donc intéressant d'envisager la mise en place d'un compost (individuel ou collectif) pour réduire cette part des déchets dans les poubelles.

5) Revendiquer : Soyez consom'acteurs ! Par vos achats, vous cautionnez la manière dont sont fabriqués les produits et les conditions de travail.


Et chez nous ?

Nous avons commencé en juin 2018. Nous avons observé les produits que nous jetions très rapidement (lingettes, mouchoirs, emballages des commerçants en rentrant du marché …). Puis, petit à petit (c'est là la clé : le TEMPS) nous avons remplacé chaque objet jetable par du durable.


La cuisine : Un espace qui produit énormément de déchets ! Dans un premier temps, afin d'éviter le suremballage nous nous sommes dirigés vers les produits vendus en vrac (pâtes, riz, blé, farine, sucre, savon). Nos sacs en tissu nous permettent de faire les courses sans emballages et d'acheter la quantité juste pour nos besoins. De retour à la maison, nous mettons la nourriture dans des bocaux. Cela est esthétique et a l'avantage de permettre de surveiller la quantité restante. Il y a beaucoup d'emballages dans tous les produits alimentaires transformés. Réduire ses déchets, c'est donc (ré)apprendre à cuisiner avec des matières premières non (ou peu) transformées. Et en plus, cela est meilleure pour la santé car vous connaissez exactement la composition de votre plat (pas d'ajout de sel, de sucre ou E quelque chose). Pour l'achat des produits non secs (fromage, viande …) nous utilisons des boites. Les commerçants ont toujours accepté l'utilisation de nos boites. Pour le nettoyage, nous n'utilisons que du vinaigre avec de l'eau (parfois parfumé avec des écorces d'oranges ou de citrons) ou du savon de Marseille (pour la vaisselle). Nous avons des éponges lavables, et pour l'alternative à l'essuie-tout nous avons cousu un essuie-tout lavable ou utilisons des torchons.



La salle de bain : Nous utilisons des produits fabriqués « maison ». Cela permet d'en connaître la composition (et ainsi éviter les perturbateurs endocriniens). Nous fabriquons des savons, du shampoing, de l'eau micellaire. Pour remplacer les cotons jetables, nous avons des lingettes lavables en éponge.L'hygiène féminine représente environ 290 protections par an, c'est un point important de déchets. Il existe des alternatives adaptées à chaque femme (culotte menstruelle, serviette hygiénique lavable, cup). Pour le brossage des dents, vous pouvez utiliser des brosses à dents en bambou ou des brosses à dents où seuls les embouts se changent (une brosse à dent représente 1,5 kg de déchets cachés) et du dentifrice solide.Nous n'achetons plus de lessive, nous la fabriquons avec du bicarbonate, de l'acide citrique et du savon de Marseille*. Nous remplaçons l'adoucissant par du vinaigre (de temps en temps).



Recette Lessive - Recette eau Micellaire - Recette shampoing


Consommer autrement : Revenons au 5ème R qui encourage à être consom'acteur. Pour réduire ses déchets, il est primordial de changer sa manière de consommer et de cuisiner (par exemple : il y a une saisonnalité pour les tomates et le fromage de chèvre). Faites vos courses dans des enseignes proposant des aliments en vrac, aller au marché, adhérer à une AMAP ou acheter directement chez les producteurs locaux. Contrairement à des idées reçues, acheter de meilleure qualité ne coûte pas plus cher. En consommant différemment (moins de viande, des légumes de saison) le coût total des courses est parfois même moins élevé. Mangez mieux, en payant moins ... cela fait plaisir ! Pour les autres produits non alimentaires, prenez l'habitude de l'occasion ou le troc avant de les acheter neufs. Cela donne une deuxième chance à un objet et évite la production de déchets cachés (pour la réalisation d'un objet neuf).


« Oui c'est bien tout cela, mais je n'ai pas le temps ! » … Un humain passe en moyenne 3h30 par jour devant les écrans. Le temps vous pouvez le trouver, il suffit juste de revoir vos priorités.


Pour conclure, en voulant réduire vos déchets vous touchez à tous les pans de votre vie. Le Zéro Déchet n'est pas qu'une question d'emballages dans votre poubelle. C'est une occasion de faire un choix de vie et de société.


Pour résumer :

→ Le changement arrive petit à petit, prenez votre temps pour chaque étape.

→ Changer votre manière de consommer pour réduire vos déchets.

→ Fabriquer, cuisiner … éviter les produits transformés, et revoyez vos priorités pour occuper votre temps.


« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent et ne font rien. »

Albert Einstein.


*attention à acheter du vrai savon de Marseille, il existe seulement trois marques : Marius Fabre, Le fer à cheval et Rampal Latour

0 vue

© 2019 par S'aime & Pousse. Créé avec Wix.com

  • Facebook
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now